Gestion des performances de sécuritéÉclat

Comparer les dangers

Quel est le plus gros danger : un avion de ligne ou un moustique ?

………

Si vous fondiez votre choix sur la taille du danger, la réponse serait étonnamment évidente : c'est le jet. Le comparer à un moustique, c'est comme comparer un marteau au virus COVID. Mais ce n'est pas ainsi que vous comparez les dangers et décidez auxquels vous devez prêter le plus d'attention.

Alors comment faire ce choix ?

………

Une base de comparaison est de considérer le dommage potentiel qu'un danger peut causer. Vous prenez le COVID beaucoup plus au sérieux qu'un marteau, et pour cause : le virus est un danger très grave qui a causé des maladies graves et la mort. Un avion aussi. 

Mais il en va de même pour un petit moustique embêtant, en transportant et en transmettant des maladies.

Quant à savoir lequel de ces deux dangers aériens cause le plus de dommages, en un an, sur notre planète, plus d'un million de personnes meurent à cause des dangers pour la santé propagés par les moustiques ; jusqu'à sept cents millions d'autres subissent de graves préjudices. 

Sur cette base, la réponse à ce qui est le plus grand danger devient étonnamment évidente : c'est le moustique. C'est peut-être le plus grand danger de la planète.

Mais que se passe-t-il si les maladies véhiculées par les moustiques sont très rares là où vous habitez ?

Si vous voyagez en avion tout le temps, mais que vous voyagez rarement dans des endroits où le paludisme est répandu, l'avion de ligne commercial serait le plus grand danger - pour vous. Dans ce cas, la réponse est basée sur votre exposition personnelle au danger.

………

Quant au sens servi par cet exercice, c'est très simple. Que nous en soyons conscients ou non, nous comparons tous régulièrement les dangers, en décidant ceux auxquels il faut prêter une attention particulière et ceux dont il ne faut pas s'inquiéter. Nous le faisons en comparant la gravité potentielle, les données et l'exposition personnelle.

Et plus nous comprendrons ce processus, mieux nous saurons reconnaître ce qui peut nous nuire.

Paul Balmert
Septembre 2021

Faire connaitre

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin